15/11/2007

L'olive et la tortue

oliviers de nuitComme je vous le disais dans le post précédent, ma grand-mère qui a habité, non pas en Toscane, mais en Calabre (c'est la pointe de la botte), avait elle-aussi des oliviers. Elle faisait elle-aussi sa récolte d'olives. Je ne vous raconte pas sa fierté lorsqu'il y a quelques années je lui ai dis que nous allions, nous aussi, ramasser nos olives!

Son père, avant elle, s'acquittait chaque année de cette tâche. Mais une année, lorsque sa première épouse est décédée, il avait besoin d'argent pour rapatrier le corps de celle-ci (morte dans une autre ville). Par "chance", les oliviers étaient très chargés et la récolte s'annonçait exceptionnelle. Mais, comme il avait besoin de l'argent très rapidement, il devait récolter très vite aussi, donc le jour, mais aussi la nuit. Comment récolter de nuit dans la campagne, sans électricité puisque tout ceci se passe à la fin du XIXème/début du XXème siècle?

tortueMon arrière grand-père et ses amis ont silloné les campagnes calabraises et les villages voisins à la recherche de... tortues. La journée, ils faisaient tomber les olives par terre et la nuit, ils les ramassaient à la main aidé des tortues sur lesquelles ils avaient placés des bougies! Elles éclairaient le sol et rendaient ainsi la cueillette possible. Une idée lumineuse, non?

08:38 Publié dans Récolte 2007 | Commentaires (9) |  Facebook

Commentaires

incroyable... ton histoire et si jolie! Je m'imagine très bien ces faibles lueurs se déplacant au pied des oliviers, presque de quoi faire un film d'animation lol
bon jeudi a+

Écrit par : philippe | 15/11/2007

Répondre à ce commentaire

magnifique histoire, géniale et simple à la fois, il suffisait donc d'y penser! comme quoi on cherche parfois des solutions bien loin alors qu'elles sont quasi à portée de mains...

Écrit par : pat | 15/11/2007

Répondre à ce commentaire

dublin... je ne sais plus quand tu partais exactement, je te souhaite un bon séjour ensoleillé et profites bien de ton escale irlandaise
a+

Écrit par : philippe | 16/11/2007

Répondre à ce commentaire

de toutes les couleurs Belle histoire mais j'espère que la carapace des tortues était suffisamment épaisse pour leur éviter de sentir la brûlure de la cire !
les olives que tu montres ont des couleurs différentes, s'agit il de stades de mûrissement différents ou de variétés différentes ?

Écrit par : amelymelo | 16/11/2007

Répondre à ce commentaire

même pas mal Durant la récolte aucun animal n'a été blessé! Pour répondre à amelymelo, la carapace d'une tortue est dure et épaisse, sans lien avec le système nerveux. Donc aucune douleur pour ces petits animaux.

Écrit par : Oly | 19/11/2007

Répondre à ce commentaire

Firenze Maintenant que je sais que vous ne faites pas souffrir les petits zanimox, je veux bien souhaiter un bon anniversaire à la co-maîtresse de céans. Ah Florence et ses moines de Santa Croce qui fabriquent de si beaux objets de cuir... et son si beau jardin euh j'ai oublié le nom je ressortirai les photos... et et et... on n'en finirait pas !
34, plus fort que le Christ donc. Vita eterna !

Écrit par : Amelymelo | 20/11/2007

Répondre à ce commentaire

bobo jardins de Boboli?

Écrit par : Oly | 21/11/2007

Répondre à ce commentaire

les belles olives en sardaigne, on n'a pas eu de belles olives. j'ai eu la chance de pouvoir en acheter un peu pour les faire en saumure avec du finochietto, un régal, mais la semaine plus tard, elles étaient vraiment moches. Merci de ton lien sur mon site.... et petite question, vous vendez de l'huile ?

Écrit par : Loren | 27/11/2007

Répondre à ce commentaire

oui oui nous vendons notre huile.

Écrit par : Oly | 27/11/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.